L’étoffe des champions

Mon, 07/17/2017 - 14:48

A une journée calamiteuse hier, scandée par une élimination sous la règle du drapeau noir en finale des « stadium », et une pénalité infligée par le Jury pour une infraction à la règle d’utilisation du kit de mouillage, le Team SFS a répondu aujourd’hui de la plus belle et de la plus spectaculaire des manières, en écrasant de sa classe et de son talent le long raid côtier au programme de l’Acte 5 du Tour organisé aux Sables d’Olonne.

Et une troisième victoire pour SFS en 9 courses ! Le Team managé par Lionel Péan a renoué avec le succès après sa double victoire de Dunkerque. Les choses avaient pourtant mal débuté pour Sofian Bouvet, Achille Nebout et Noé Delpech en lice aujourd’hui, Gaulthier Germain étant de repos. « Nous avons fait une petite bêtise au départ en touchant le bateau viseur » explique Sofian. « Nous avons immédiatement réparé et sommes repartis derrière toute la flotte. » Bien décidés à effacer l’amertume de la veille, les boys du Team SFS se sont attachés à respecter à la lettre le plan mis en place à l’étude du long parcours de 43 milles proposé cet après-midi. « On a bien communiqué entre nous en observant bien le plan d’eau. » souligne Sofian. « Il y avait une préférence à la côte et on a bien respecté notre plan de marche. A chaque passage de bouée, on gagnait des mètres. Le vent semblait tomber derrière nous, ce qui explique les écarts. »

SFS s’est très vite emparé de la tête de la course, dès la deuxième marque de passage. Il ne devait plus la quitter, franchissant la ligne d’arrivée avec  9 minutes et 30 secondes d’avance sur Trésors de Tahiti, et 14 minutes et 30 secondes sur le troisième, Team Occitanie. Des écarts jamais vus sur cette édition du Tour. Le leader, Trésors de Tahiti, conserve ce soir son spi bleu au classement général. SFS, solide deuxième,  reprend un point précieux, mais frappe les esprits par sa capacité à rebondir dans l’adversité.

Comme le souligne Noé, Sofian, Achille et Germain, le raid côtier de l’Acte 5 des Sables d’Olonne constitue très exactement la mi-parcours de cette 40ème édition du Tour. SFS est en position de chasseur et ainsi qu’on l’a vu aujourd’hui, Sofian et ses hommes ont toujours faim !

Ils ont dit :

Sofian Bouvet

« Ca fait plaisir de relever la tête de cette manière là. On a fait une bêtise au départ, on a touché le visiteur et on dû réparer. On avait prévu de partir à gauche, avec de l’air et on s’y est tenu. On s’est vite mis dans le match. Ca fait du bien pour la confiance ! On est heureux de s’être remis en piste de cette manière là. »

Gaulthier Germain

« On avait à cœur de bien faire après nos mésaventures d’hier. On a beaucoup parlé entre nous et on a décidé de repartir de zéro. Tout reste à faire ! On navigue en suivant notre routine, on répète nos gammes, on joue les « gagne petits » pour se refaire tranquillement. »

 

sables